Examen et Adoption du procès-verbal de la 8ème session, et l’Etat de mise en œuvre des recommandations de la 7ème session

Le Centre National de Promotion du Volontariat au Mali (CNPV) a tenu sa 8ème  Conseil d’Administration le jeudi 28 mars 2019 dernier, au Centre du Secteur Privé. La cérémonie d’ouverture était présidée par Amadou Koïta, Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne en présence du Directeur Général du Centre Sekou Oumar Coulibaly et des administrateurs.

A l’ordre du jour de cette session, l’examen et l’adoption du procès-verbal de la 8ème session, l’état de mise en œuvre des recommandations de la 7ème session. S’y ajoutent le rapport d’activités 2018, le rapport financier 2018, le plan annuel de travail 2019 et le projet de budget 2019.

Selon le PCA, Amadou Koïta, le volontariat national est un statut juridique sous lequel, toute personne physique sans distinction de sexe ou de religion, s’engage pour une durée déterminée et à titre exclusif, à se consacrer à un projet d’intérêt général au profit de l’Etat ou d’une collectivité. Pour lui, il s’agit de susciter chez les jeunes, un esprit d’engagement citoyen, de solidarité, de cohésion et de développement de façon désintéressée.

«Depuis sa création, le CNPV ne cesse d’entreprendre et d’engager des actions et activités de promotion et de valorisation du volontariat national, une des missions à lui assignées par les plus hautes autorités. C’est avec satisfaction que le CNPV a développé un leadership avéré et reconnu dans le domaine du Volontariat International de Réciprocité (VIR) et jouit aujourd’hui de la confiance et de l’accompagnement des partenaires tels que le PNUD, l’USAID-SIRA, France Volontaires et l’OIF», s’est réjoui le ministre Amadou Koïta. A en croire le ministre Koita, le CNPV a exécuté toutes les actions et activités inscrites dans son PTA 2018.

«J’engage le CNPV à intensifier davantage ses interventions à l’endroit des zones affectées par la crise. Les résultats encourageants enregistrés à ce jour par lui sont à mettre à l’actif de toute l’équipe qui ne ménage aucun effort pour la mise en œuvre diligente et efficace des projets et programmes et des recommandations issues des différentes sessions des Conseils d’Administration. Je reste persuadé, pour ma part, que nous saurons faire preuve d’un sens élevé de responsabilité pour donner une nouvelle impulsion au Centre National de Promotion du Volontariat pour lui permettre d’être plus opérationnel et de consolider les acquis», a-t-il indiqué. Avant d’adresser ses remerciements au PNUD pour la confiance placée au Centre comme structure technique de mise en œuvre des projets : Promotion de la Sécurité Communautaire et de la Cohésion Sociale dans la région de Liptako-Gourma (Mali, Niger et Burkina Faso) ainsi que le Projet de Renforcement de la Résilience Sécuritaire et de la Prévention des Conflits Inter-communautaires pour la Cohésion Sociale et la Paix dans les régions de Mopti et de Ségou.

«Cette 8ème  session est placée sous le signe du renforcement des acquis car  le CNPV vient de loin. Nous avons eu des difficultés énormes. Nous avons pu relever plusieurs défis. Nous restons une vitrine pour le volontariat sur le plan national et international. Nous avons commencé déjà le travail, sur le plan international, nous sommes sollicités, le Mali est, de nos jours, un pays de référence en matière de volontariat. Nous avons développé une expérience de volontariat international avec le Togo faisant que des volontaires togolais appuient les structures maliennes, de même, ceux du Mali appuient aussi les structures togolaises. Nous avons aussi des volontaires qui servent en France », a fait savoir Sekou Oumar Coulibaly.

Avant de terminer ses propos, le Ministre a adressé ses vifs remerciement aux partenaires techniques et financiers qui accompagnent le CNPV dans sa mission quotidienne, notamment : Le PNUD, USAID-SIRA OIF et France Volontaires.

Laisser un commentaire

fr_FRFrench
fr_FRFrench
%d blogueurs aiment cette page :